mar. Août 11th, 2020

Football/Sanga Balende: Ali Alexis Fakih élu Président en remplacement de Ngoyi Kasanji

Le géant club de Mbuji-Mayi dans la province du Kasaï-Oriental, Sa majesté Sanga Balende a un nouveau Président.

Ali Alexis Fakih connu sous le nom de « Doyen » a été élu à la tête du club pour un mandat de 4 ans le mercredi 29 juillet.

Retour sur la vie du « doyen »

Ali Alexis Fakih est un homme d’affaires Belgo-libanais, né à Anvers en Belgique vers les années 1985.
Il est licencié en business management et géologie.

L’homme de 35 ans a passé toutes ses années de scolarité et son parcours académique à Kinshasa, en République Démocratique du Congo d’après les témoignages des personnes proches du club.

Son père est un négociant de marché des diamantaires; sa famille réside pour autant en Belgique depuis 2003.

Ali Alexis Fakih a, à l’âge de 18 ans, éli domicile à Mbuji-Mayi pour travailler avec son père dans le secteur de négociation des diamants.

Sur place, il apprend les ABC du secteur et au fil des années, il se bâtit une solide réputation.

Devenant un magna des affaires, le jeune Ali se fait un nom dans la province du Kasaï-Oriental et presque dans tout le pays.

Ce qui lui vaut le surnom de « doyen », assez flatteur tout de même compte tenu de son âge juvénile de l’époque.

PARCOURS AU SEIN DES ANGES ET DES SAINTS

En 2012, où il est âgé de 27 ans, il est élu Vice-Président de Sa Majesté Sanga Balende, la présidence était quant à elle tenue par Alphonse Ngoy Kasanji alors Gouverneur de cette province.

En 2014, soit deux ans plus tard, le « doyen » est parmi les contribuables au lancement et à l’achèvement du projet de construction du Stade Kashala Bonzola.
La même année, il quitte le pays pour élire domicile à Dubaï, aux Émirats Arabes Unis où il vit depuis 6 ans.

Nonobstant cela, il a été élu à l’unanimité Président de ce club, à l’heure où Sa majesté Sanga balende est au bord du gouffre.

Ali Alexis Fakih aura pour mission de redorer le blason des anges et les saints de Mbuji-Mayi et de ne ménager aucun effort pour le ramener au devant de la scène.

Glad Nganga Kanza

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *